Contrats de transition écologique : 17 territoires déjà engagés

Le Mardi 5 février 2019

Crédits : D. Valente / Terra
La seconde phase d’expérimentation des contrats de transition écologique (CTE) a été lancée le 5 février 2019. Cet outil, au service des collectivités locales et des entreprises a pour objectif d’engager la mutation des territoires autour de projets durables et concrets.
La contractualisation écologique est au cœur de notre démarche de transition écologique et solidaire, car elle nous place à l’écoute des territoires et de leurs besoins. Avec le contrat de transition écologique, nous faisons le pari d’une démarche innovante, qui réunit autour d’un même projet des acteurs publics et privés, guidés par des objectifs à haute valeur environnementale.
Emmanuelle Wargon

[Vidéo] Les contrats de transition écologique, c'est quoi ?

Afficher la version texte de la vidéo

La démarche des contrats de transition écologique est une démarche innovante pour accompagner et soutenir la transformation écologique des territoires. Les projets sont concrets, au service du quotidien des habitants et des salariés, en participant à l’évolution des collectivités locales, des associations et des entreprises.

Les quatre territoires déjà signés

  • Sambre-Avesnois - communauté d’agglomération de Maubeuge-Val de Sambre, communautés de communes du Sud Avesnois, du pays de Mormal et du Coeur de l’Avesnois – signé le 7 novembre 2018 : L’enjeu est de mettre en œuvre la transition écologique dans un territoire aux nombreux atouts agricoles, naturels, touristiques et culturels, histori­quement touché par la désindustrialisation et la crise agricole. Il propose le développement d‘une filière bois-énergie locale de valorisation des haies bocagères, la création de tiers lieux numériques à destination des professionnels et des particuliers ou encore la réhabilitation de friches industrielles et la lutte contre la précarité énergétique.
  • Le Grand Arras en T.E.T.E (Territoire exemplaire de la transition écologique) - communauté urbaine d’Arras – signé le 11 octobre 2018 : L’objectif est d’accélérer les projets portés par les acteurs locaux engagés dans la troisième révolution industrielle (Rev3). Son ambition : diminuer de 40 % les consommations d’énergie du territoire d’ici 2050 et multiplier par 10 sa production d’énergies renouvelables. Pour cela, la création d’un techno-centre de méthanisation à vocation régionale et d’une station GNV est envisagée, ainsi que la création d’un espace info-énergie dédié aux entreprises.
  • Haute Côte d’Or - communautés de communes du Pays Châtillonnais et du Montbardois – signé le 17 décembre 2018 : L’objectif est de renforcer l’attractivité du territoire et le développement de l’économie rurale en s’appuyant sur un patrimoine naturel, culturel et gastronomique reconnu. Ce CTE prévoit : le développement d’une filière locale d’économie circulaire agricole basée sur la culture de la luzerne, vertueuse en matière de protection de la ressource en eau et d’utilisation d’intrants ; la création d’une académie verte autour de la méthanisation dans un lycée agricole et une formation nationale de technicien en maintenance et conduite d’installations photovoltaïques dans un lycée professionnel.
  • Cleantech Vallée - communauté de communes du Pont du Gard et communauté d’agglomération du Gard Rhodanien – signé le 6 décembre 2018 : L’enjeu est d’accélérer la reconversion industrielle du territoire, à la suite de la fermeture de la centrale à fuel d’Aramon. Il s’appuie sur les technologies propres (CleanTech), concept d’utilisation des ressources naturelles et des matières premières afin d’améliorer l’efficacité et la productivité de l’activité. Le territoire prévoit le soutien à l’implantation et au développement d’entreprises et de filières professionnelles du secteur sur le territoire (création d’un accélérateur de projets) et le développement des énergies renouvelables.

Qu’est-ce qu’un contrat de transition écologique ?

La démarche des contrats de transition écologique vise à accompagner et soutenir la transformation écologique des territoires. Elle illustre la méthode souhaitée par le Gouvernement pour accompagner les collectivités locales : une co-construction avec les territoires qui font le pari d’une transition écologique génératrice d’activités économiques et d’opportunités sociales. Les projets sont concrets, au service du quotidien des habitants et des salariés, en participant à l’évolution des collectivités locales, des associations et des entreprises.

La carte des territoires engagés

Après une première phase d’expérimentation en 2018, il a été décidé d’étendre la démarche CTE et de conduire une seconde phase d’expérimentation au premier semestre 2019. Un déploiement plus large est envisagé pour le second semestre 2019.